Je suis la vedette du "Lalibella Truman Show" [sortie le 16 fév]

Publié le par Lalibella

Sortie le 16 février 2009.

 

Film en 5 épisodes où l’immense actrice Lalibella dont le succès n’est plus à prouver, revient sur son passé difficile mais assumé, pour mieux expliquer son présent et anticiper un avenir meilleur. Suivez son parcours entre rires et larmes, et découvrez sans plus tarder l’interview que l’icône a bien voulu nous accorder en exclusivité.

 

****

 

v      Lalibella, vous revenez avec ce puissant film tiré de votre autobiographie, « Ma Vie sur Un Plateau © ». Où est la frontière entre fiction et réalité ?

 

On reste avec ce film dans les domaines du cinéma, des acteurs, du rôle que chacun de nous doit jouer ici-bas. Je pense que mon manque de repères n’a jamais été aussi flagrant que maintenant que je dois tout reconstruire… Et je voulais expliquer les étapes qui vont de cette destruction à ces tentatives de reconstruction.

 

v      Comment vous sentez-vous ?

 

Je me suis tellement sur-protégée ces dix (vingt ?) dernières années que depuis quelques temps, les angoisses trop fortes font que je me sens comme une particule infime de l’univers, sans attaches, sans but… Et tout me paraît tellement… rien.
Je cherche mon fil d’Ariane

 

Je vais vous donner un exemple qui illustre bien ma vie et justifie le titre de mon film : quand je vais au travail par exemple, et que je me mets à me sentir mal, je regarde les gens autour de moi et j’ai l’impression d’être dans un film. Que tout le monde fait quelque chose pour ne pas penser et avoir l’impression de faire partie de la grande aventure… Tiens, celui là va chercher son pain. Tiens, une station service pour faire le plein et continuer d’avancer… L’image d’une jeune fille lavant sa voiture au soleil me rassure… Je me dis que tout va bien et que par exemple, et bien moi, je vais travailler… Je déteste cette sensation. Je sais qu’elle accompagne mes angoisses, que lorsqu’elles sont trop fortes, elles donnent une vision erronée de la réalité. Certains expérimentent même un sentiment de dépersonnalisation. Je n’en reviens pas comment notre propre cerveau peut nous jouer ce genre de tour, et que beaucoup de nos tentatives de se raisonner sont peine perdue. Il paraît que j’ai tellement déchargé d’adrénaline pour pouvoir vivre au quotidien que mon cerveau a biologiquement modifié sa capacité à rendre rassurant le monde qui m’entoure.

 

v      Pourquoi tous ces épisodes ?

 

Pour mieux comprendre comment j’en suis arrivée là, j’ai dû me pencher sur les différentes phases de l’histoire de ma vie, tout cela afin de me permettre de poser les quelques bases de ma vie pour mieux comprendre les mécanismes qui ont fait que j’en suis là aujourd’hui, plus que jamais motivée à accomplir ma destinée, à prendre ma revanche.

 

v      Pouvez-vous nous donner quelques anecdotes ?

 

Oui, je peux vous dire que je vais vous parler de mes années de lycée où j’ai été le bouc émissaire de la classe, de mes crises de boulimie à Nice, de mon passage de cadre à Paris au ramassage de plateaux dans une cafétéria, tout ceci avec émotion mais non sans humour…

 

v      Que souhaitez-vous à ce film ?

 

Je voudrais que ce blog-film aide les lecteurs à se pencher peut-être sur leurs propres bocages, à trouver le courage d’aller de l’avant et à changer ce qui ne va plus dans leur vie pour trouver leur apaisement. Mais plus que tout je souhaite que cela soit un lieu d’échange et de solidarité face aux difficultés de chacun au quotidien… En même temps, je vous rassure, tout cela est fait avec l’envie perpétuelle de ne jamais tomber dans le pathos car je pense que la vie est belle malgré tout à condition que l’on sache justement la vivre…

 

****

 

Cliquez pour lire l’épisode 1.

Publié dans Ma vie sur un plateau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laura 17/02/2009 09:47

Lol !

eva 16/02/2009 15:21

ah ben voilà "ma vie sur un plateau", ca sonne vraiment bien en fait
toujours ce besoin de décortiquer le passé pour mieux vivre l'avenir, tu connais la chanson de souchon "on avance", bizarrement elle me trotte dans la tête depuis quelques jours
aller, action...

Lalibella 16/02/2009 22:53


Et oui, décortiquer... Je suis une pro du décorticage de mon cerveau... mais aussi de celui des autres... Oui, t'as vu je te rends un hommage avec ma vie sur un plateau ! Faut que je trouve un
nouveau truc genre ma culotte vibre, j'ai un appel ! :-))
Tiens, moi aussi je chantais Souchon à midi mais c'était l'histoire du baiser... Je chante un baiser... marrant ! Je me disais justement que c'était pas à moi que ça arriverait !


Laura 16/02/2009 12:40

Je pense que ton pari est réussi !

Lalibella 16/02/2009 22:57



Merci Cocotte-Laura ! ;-))