Pas la guerre...

Publié le par Lali Danse la Vie

Je vis ma vie.
Lui la sienne.
En enlevant les efforts que l'on a pu faire pour maintenir une vie de couple, il ne reste que ça : deux personnes d'une sensibilité exacerbée qui n'ont pas su ou plutôt pas pu exprimer et vivre leurs désirs au sein d'un couple...
Parfois quand on parle, je décèle ce qui m'a plu chez lui, ce qui aurait pu faire que ça le fasse mais j'ai bien compris que cela ne suffisait pas, n'avait pas suffit ou ne suffirait jamais...
Je me suis trop perdue, je me suis bouchée les oreilles, j'ai juste essayé d'ouvrir la bouche pour dire : regarde-moi, aime-moi malgré tout...
Mais malgré tout quoi ? Qu'est ce que tu croyais ? Tu pensais que l'amour c'était ça ? Des tours infinis de montagnes russes ? Des sourires et puis des larmes puis des sourires et des larmes, à nouveau ?
Tu pensais que l'amour c'était ça ? Finir par réussir à s'entendre ? A oublier les frustrations quotidiennes ?
Tu pensais que l'amour c'était ça ? Un bras de fer perpétuel ? Un jeu où l'on se cache en reprochant à l'autre de ne pas nous découvrir ?
Ou bien qu'une fois découverte, on n'assume plus ce que l'on est au fond ?
Quelle est la part de moi qui a sapé mon couple ? Et quelle est sa part à lui ?
Dans quelles proportions referai-je les mêmes erreurs avec un autre ?
La peur de souffrir encore a pris la place de ma fougue...
Même s'il est trop tôt quoiqu'il arrive...
Quoique...
Je me pose des questions auxquelles je ne cherche même pas vraiment à répondre...
Le début d'autre chose ?
Aurai-je tiré les leçons qui s'imposent ?
Qu'ai je vraiment compris de tout ça si ce n'est que ce n'est qu'en étant moi-même coûte que coûte qu'une véritable et belle complicité pourra se créer avec quelqu'un. Au diable les idéaux, la perfection, le décalage entre celle que je suis et celle que je pourrais être... Je pense que ces derniers mois ont été d'un enseignement inestimable... J'ai appris à regarder mes faiblesses, à lire vrai dans mon couple, à écouter mes désirs et à y répondre... A ne plus me voir comme une ennemie. A ne plus voir l'angoisse comme la fin de mes rêves, de mes envies mais plutôt comme un élément déclencheur...
Tout n'est finalement qu'une question d'état d'esprit... Et même si mon impulsivité me joue des tours, j'ai l'impression de réussir à relativiser un peu plus rapidement qu'avant...
Et j'ai l'impression d'avoir plein de choses à vivre, même si tout ça me fait encore un peu peur... De quoi suis-je capable au fond ?
De tout ?
A voir...

*********************************************************************
Bon, maintenant, je vais vous parler comme une personne normale !! Nan mais sérieux... Faut changer de style un peu ! :-)
Donc, comme vous l'avez lu, les choses roulent entre P. et moi... Comme m'a expliqué ma psy, dans toute fin d'une histoire d'amour, le compteur n'affiche jamais 0. Il reste chez moi un pourcentage qui fait que ce n'est pas radical et brutal. Je partage avec lui des choses qui m'arrangent encore pour le moment. Un toit, un travail, des amis, un
soutien dans les affaires de la vie quotidienne, même si tout cela prend de moins en moins de place, au fur et à mesure que j'apprends à gérer ma propre vie.
Même s'il ne se passe plus rien, j'ai du mal à lui parler de faire chambre à part, mais je sais que ça viendra. Je pense qu'il est lui aussi en train de se faire à l'idée de tout ça, même si j'ai l'impression qu'une part de lui ne réalise pas totalement que nos routes s'éloignent pour de bon... Parce qu'il n'y a pas de crises, pas de prises de tête, pas de mots qui blessent, c'est juste cool et tranquille... Et ça fait du bien !! L'amitié après l'amour ? Qui l'eût cru ? Mouarf ! Comment ça c'est un peu vite résumé ??
Je pense à moi avant tout.
A moi, à mon avenir.
Egoïste mais respectueuse de l'autre.
Car je n'ai plus l'impression de lui devoir autre chose en fait... Et je ne me forcerai pas.
Nous avons une personne intéressée par notre affaire. Elle était déjà intéressée quand elle n'était pas à vendre.
Si on ne vend pas, P. a décidé de la garder. Donc quoiqu'il arrive, à priori, en septembre, c'est parti pour une nouvelle vie... Et j'ai envie de me faire confiance. Juste me souvenir de ça : un pas après l'autre.
Sinon pour un épisode de ma vie qui l'a rendue vraiment plus belle, je vous donne rendez-vous chez Wam... Inoubliable...

Publié dans Ma vie sur un plateau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Célia 12/05/2009 21:58

Coucou ma belle ! Je suis contente de te lire, et de voir que les choses pour toi avance. Ne dis pas que tu es peut-être égoïste, quand il s'agit de sentiments perdus, il n'y a pas d'égoïsme, mais juste des choix judicieux pour que chacun puisse avancer. Prends soin de toi, et préserve toi surtout. Quoi qu'il se passe, tu en sortiras grandi, j'en suis persuadée :-) Pleins de bisous !

Lali Danse la Vie 13/05/2009 18:19


Coucou ma ptite Célia !
Contente de voir que tu es toujours par là !
Par contre je te vois jamais sur MSN ! Tu m'as pas bloquée hein ?? ;-)
J'aimerais bien avoir de tes nouvelles aussi...
Heureusement qu'il y a ce blog pour que je prenne du recul... C'est bien de ne pas se sentir obligée de parler de tout ça à ses amis ou sa famille... Les gens proches ne comprennent pas tjrs nos
choix...
Bisous bisous


lili+et+lola 12/05/2009 20:32

REVENUES de vacances on vient te faire un ti coucou; bizzzz et bonne soirée!!!

Lali Danse la Vie 13/05/2009 18:14


Salut les filles !
J'ai pu lire les péripéties au volant !
La prochaine fois, emmenez moi, j'ai un super sens de l'orientation !
:)


mcw 12/05/2009 13:06

le doute m'habite ;-)

Lali Danse la Vie 12/05/2009 13:10


Mouarf !
Pour vivre heureux, vivons cachés... ;-)


mcw 12/05/2009 11:39

fantasme ou réalité, le doute plane ;-)

Lali Danse la Vie 12/05/2009 12:46


Ahhhh le doute... A qui profite t'il ? :-)
En tout cas, moi je sais !! ;-)


mcw 12/05/2009 09:35

c'est oublier la premiere partie du celebre slogan des années 70 ... ;-)

Lali Danse la Vie 12/05/2009 11:01


Bah si t'as tout bien lu, j'ai rien oublié moi mon gars ! ;-)